La rééducation orthoptiste

  • Lorsqu’un patient présente une divergence latente de ses axes visuels, sa capacité à faire travailler ensemble ses deux yeux peut être réduite (insuffisance de convergence). La superposition des deux images (œil droit / œil gauche) au changement de fixation lui demande un effort visuel important. Plus ses muscles forcent, plus ils s’affaiblissent, ce qui le conduit à un manque d’endurance et ralentit parfois sa vitesse d’exécution. Cette déviation peut entraîner un inconfort visuel, une fatigue visuelle, des céphalées (barre frontale et tempes), des douleurs oculaires. La déviation des axes visuels en divergence peut même devenir visible, c’est ce que nous appelons un strabisme divergent intermittent.
  • Le but de cette rééducation musculaire réalisée par l’orthoptiste est de développer la capacité des deux yeux à travailler ensemble (amplitude de fusion), de diminuer la divergence et de redonner du confort, de l’endurance au patient tout en faisant disparaître tous ses signes fonctionnels (céphalées, vision double, douleurs…).
  • Chaque oeil comporte 7 muscles oculomoteurs, souvent un seul de ces muscles n’est pas suffisamment développé. Seul un orthoptiste avec du matériel spécifique (barres de prismes, synoptophore…) peut isoler le muscle et le rééduquer.